L’intelligence artificielle ou IA, est en passe de transformer en profondeur la société dans laquelle nous vivons. Les technologies au cœur de cet écosystème, qu’il s’agisse du Machine Learning, du Deep Learning, du Computer vision, ou du développement de robots, etc, défrayent régulièrement la chronique et provoquent un débat d’ordre culturel et sociologique animant ainsi scientifiques et philosophes.

La sphère économique, les entreprises, grandes ou moyennes, et les start-up sont pourtant les premières à être impactées par cette révolution dont l’ampleur promet de doubler les taux de croissance de 12 pays, dont la France, d’ici 2035 (étude Accenture – Décembre 2016), et bouleverser de fond en comble de nombreux métiers et secteurs d’activités.

L’industrie automobile, les laboratoires pharmaceutiques, les banques ou les compagnies d’assurance notamment observent d’ores et déjà ses effets, d’où le besoin d’instaurer au plus vite un dialogue entre les entreprises à l’origine ou impactées par cette discipline au fort potentiel disruptif et les principaux responsables parlementaires amenés à légiférer sur son développement futur.

Cette ambition est précisément celle du 1er Forum parlementaire de l’intelligence artificielle, organisé le mardi 14 novembre prochain (8h30 à 13h) par RM conseil à la Maison de la Chimie (Paris 7e).

OBJECTIFS

Le 1er Forum parlementaire de l’intelligence artificielle aura pour objet de faire naître des échanges fructueux entre les parlementaires spécialistes des thématiques liées au Numérique et à l’Innovation et les principaux acteurs du secteur. Structuré autour de deux tables rondes thématiques, le Forum permettra de mettre en exergue les grands enjeux législatifs de l’IA en France et en Europe afin de poser les bases nécessaires au développement futur de ces technologies disruptives.

Cet événement aura pour point d’orgue final un déjeuner qui permettra de prolonger les échanges et créer de nouveaux contacts plus informels entre décideurs économiques, institutionnels et parlementaires.